Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


La côte d'Ivoire et Sainte Jeanne d'Arc

Le Père Marziac, auteur de cet article, a été missionnaire pendant de nombreuses années au Bénin et en Côte d’Ivoire.

Sa profonde vénération pour Sainte Jeanne d’Arc et la connaissance qu’il a de son histoire, l’amènent à comparer à celle de la France au XVème siècle la rupture de la côte d’Ivoire en deux blocs.

Cet article est paru le samedi 19 Mars 2005 dans Fraternité-Matin, le plus grand quotidien ivoirien.

Grâce au Père Marziac, membre de l’Association Universelle des Amis de Jeanne d’Arc depuis longtemps, certains de nos lecteurs découvriront la notoriété de Sainte Jeanne d’Arc dans ce pays et l’influence surnaturelle qu’elle pourrait encore y exercer puisque, pour elle, la guerre n’était qu’un instrument momentané, à employer avec intelligence, fermeté et rapidité, aux seules fins de ramener au plus vite une paix durable.

J. de La Ville Baugé.


LE HASARD N'EXISTE PAS

Pourquoi Dieu puissant m'a t-il fait affecter par mes Supérieurs à la paroisse Sainte Jeanne D’Arc à Treichville le 6 octobre 1954 ? Il m’est impossible d'oublier les grandioses et ferventes processions qui se déroulaient à travers la ville chaque année l'après midi du deuxième dimanche de mai. Malgré la saison des pluies commençantes, jamais cette procession ne fut interrompue à cause de la pluie. Sainte Jeanne d’Arc y veillait du haut du Ciel. Derrière le clergé et la chorale, une belle jeune métisse sur un beau cheval caparaçonné, vêtue d'une sorte d'armure, symbolisait la sainte. Quand la foule chantait des refrains, elle brandissait une épée. Une ou deux fanfares accompagnaient la procession. C'était féérique. Chrétiens, catéchumènes et même païens étaient là, suivaient la procession en chantant, en priant, vêtus des plus beaux pagnes de fête! Je fus et reste profondément marqué par ces cérémonies inoubliables

RAPPEL HISTORIQUE,

La France, après la défaite d'AZINCOURT en 1415, se trouvait à peu près dans la même situation politique que la Côte d'Ivoire actuellement. Précisons pour ce qui est de la doulce France qu'elle était de même coupée en deux. Tout le nord de la Loire était occupé par les Anglais qui s'étaient installés à Paris. Un peu partout c'était cambriolage, pillage, et surtout division des esprits. L'annaliste de Saint Denis dit clairement : "Partout les Français, guidés par le diable, s'injuriaient l'un l'autre :

« Toi tu es un Bourguignon, tu tiens pour le duc de Bourgogne ; toi pour le Dauphin, tu es un Armagnac ». L'anarchie régnait dans presque toutes les parties du royaume de France. N'est-ce pas ce que nous déplorons en Côte d'Ivoire depuis le coup d'état de Noël 1999 ?

UNE CRISE D’AUTORITE

De tout temps l'ambition et la soif du pouvoir engendrent beaucoup de désordre, de guerres civiles et internationales. On ne veut plus écouter et suivre les Commandements de Dieu, l'enseignement de l'Eglise. On veut régner sur tout le monde… C'est bien le cas qui nous occupe. Les Anglais à cette époque déclaraient leur Roi, Henri VI, roi de France et d'Angleterre. Le Duc de Bourgogne, les Armagnacs luttent l'un contre l'autre. Le Roi de France, Charles VI, est en démence. Quant à Charles VII qui lui succède, il n'était plus que le Roi de Bourges et non couronné. La France allait disparaître et passer sous la couronne d'Angleterre... C'est la preuve que Dieu veut de bons Chefs, pour gouverner les nations et Il donne à chaque pays une mission. Sans chefs, sans roi c'est l'anarchie. Il en est de même pour les provinces, les villes, les villages. Aussi pour les familles où il faut un pater familias.

LA GUERRE EST UN CHATIMENT DIVIN

Toute la Bible et l'histoire de l'Eglise nous montrent que Dieu châtie les peuples révoltés contre Sa majesté divine et son Eglise, par la guerre, la déportation, la famine etc... La France en ce temps-là avait commis une très grande faute contre la papauté. Elle fut une des principales causes de l'exil des papes de Rome à Avignon ! Il est certain que les Rois de France, Philippe le Bel (1285-1314) le premier, ont intrigué pour amener ou pour retenir la Papauté sous leur influence. Plus grave, Philippe le Bel n'accepte plus les conseils du Pape. Il fit emprisonner l'Evêque de Pamiers : Monseigneur Bernard SAISSET. Dans la réunion des assemblées du Louvre (avril, mars et juin 1303) le roi cherchait à capter l'opinion publique en laissant ses représentants débiter solennellement les pires calomnies contre le Pape! Suprême infamie : Nogaret, le principale juge de la cour de Philippe le Bel, à la tête d'une troupe de mercenaires vint trouver le Pape, en forçant les portes de son château d'Anagni. Il voulut lui imposer la convocation d'un concile, où il serait déposé. Le Pape Boniface VIII, surpris, résiste stoïquement à la contrainte. "Voici mon cou, voici ma tête, dit-il, mais je suis Pape et je mourrai Pape"! D'où les châtiments : cette guerre de cent ans, la misère et la France coupée en deux, et sur le point de disparaître en cette fin de XIVème siècle.

DECOURAGEMENT, PESSIMISME !

Très abusivement, à mon avis, un des principaux spécialistes de l'Afrique, Bernard LUGAN, a pourtant osé écrire et titrer dans un article du bimensuel « Monde et Vie » du 25 novembre 2004 « LA CÔTE D'IVOIRE N'EXISTE PLUS ». C'est ignorer que Dieu est maître du monde « Qu'il a réglé l'heure de chacune des nations, assigné leurs frontières, déterminé leur rôle, leur durée et leur part d'action dans l’œuvre générale » (Cardinal Pie.). Ce qu'il y a de vrai c'est que la Côte d'Ivoire est châtiée.

J'ai osé en dénoncer quelques unes des principales causes dans mon article de « FRAT MAT », du 2 février 2005, Fête de la Purification de la Sainte Vierge.

DIEU SUSCITA SAINTE JEANNE D'ARC

C'est l'unanimité des avis de tous les historiens sérieux et impartiaux que d'affirmer que Dieu a suscité Jeanne d'Arc d'une façon surnaturelle et spectaculaire pour bien montrer aux Français, et aux chefs d'état du monde, que Dieu est maître de l'histoire et qu'en dehors de Lui tout s'écroule ! De fait, Sainte Jeanne d'Arc est née le jour de l'Epiphanie 1412. C'est une jeune fille pieuse, travailleuse, illettrée, mais qui restera vierge toute sa vie. En 1424, Dieu par des visions lui enjoint sa mission. A 17 ans, elle est reçue par Charles VII qui doute s'il est le vrai Roi de France. Jeanne le console en affirmant qu'il est le vrai dauphin. Jeune fille, elle commande toute l'armée française et le 8 mai 1429, elle libère Orléans... veut que tous les officiers et soldats se confessent avant les batailles. Elle fait chasser les ribaudes des camps militaires. Le 18 juin, c’est la spectaculaire victoire de PATAY.

Le 10 juillet la reddition de TROYES. Le 17 juillet c'est le Sacre du Roi Charles VII dans la cathédrale de Reims. Fin juillet et août la marche sur Paris. Partout les Anglais et Bourguignons se sauvent quelquefois sans se battre. Les villes les unes après les autres, redeviennent françaises.

REIMS -YAMOUSSOUKRO

La France a retrouvé sa force, sa Mission grâce au sacre du Roi Charles VII par l'Evêque à Reims. Et non par quelques suffrages universels, ou urnes avec toutes les combines dont les principaux ténors de la démocratie moderne sont passés maîtres, pour faire élire celui qu'ils veulent. La Côte d'Ivoire existe, existera, mais il faut qu'elle prie, fasse pénitence, étudie la Doctrine Sociale de l'Eglise. Dieu suscitera le roi qui sera sacré à Yamoussoukro. Je prie pour cela mais je ne veux pas être seul !


IVOIRIENS ET FRANÇAIS, ECOUTEZ

L'ANCIEN EVEQUE DE LOURDES

"Il est vrai que, par le baptême de Clovis, à Reims, la France est devenue la fille aînée de l'Eglise, que Dieu a sauvé Paris par sainte Geneviève et la France par sainte Jeanne d'Arc... Il est vrai que la France est le pays des cathédrales et que la plupart sont dédiées à Notre-Dame. Il est vrai que le Sacré-Cœur est apparu à Paray-le-Monial et la Vierge Marie en plusieurs points de notre territoire...

Tout cela est vrai et beaucoup d'autres choses sont vraies qui prouvent le rayonnement doctrinal et spirituel de la France.

Mais si la France a le devoir de clamer son action de grâces, elle a également d'impérieuses raisons de chanter le Parce Domine et d'inscrire dans son âme profonde la consigne de Notre-Dame à Bernadette : "Pénitence ! Pénitence ! Pénitence... "La France officielle a oublié et renié son Dieu... Le laïcisme est le péché capital de la France et la source de tous ses malheurs... La France ne connaît plus son Dieu. Voilà le grand mal."

Son Excellence Monseigneur THEAS (septembre 1954 )

Père Jean-Jacques MARZIAC

Ancien vicaire à la Paroisse Sainte Jeanne d'Arc de Treichville


INVITATION POUR FETER JEANNE D’ARC A STRASBOURG

J’ai le plaisir de vous inviter, comme chaque deuxième dimanche de mai, et pour la 20ème fois cette année, à célébrer Jeanne d’Arc en son jour de fête traditionnel et légal, dimanche 8 mai. Je me sens poussé à ajouter : chacun doit s’y sentir convoqué. Cette année, en effet, à la fin du « joli » mois de mai, nous serons tous appelés à « voter français » peut-être pour la dernière fois. La situation actuelle est déjà le résultat des conditions que nous avons eu l’occasion de décrire plusieurs fois au long de ces 20 années, et qui se sont mises en place malgré nos résistances, nos influences, nos efforts, nos combats.

Ne nous leurrons point : le 29 mai, jour de ce vote, est l’anniversaire de la chute sanglante de Constantinople en 1453… sous Charles VII

« le bien servi » par Jeanne d’Arc. Certaines forces sont en action et ne reculent devant aucun symbole ! Car cette chute fut le résultat de mésententes, trahisons, abandons et relâchements, concomitamment à la montée en puissance de l’autre… camp.

Pour nous, ce 8 mai coïncidera avec la Libération de 1945, et aussi avec la libération d’Orléans en 1429 par notre jeune et extraordinaire héroïne, après 5 jours de combats époustouflants et avec l’aide de Porte Glaive de Lumière de Dieu dont c’était – et c’est – l’anniversaire de l’apparition au Mont Gargan, tout le monde avait compris. Nous nous tournerons donc vers Jeanne d’Arc et chanterons ses vertus en espérant son aide puissante, car personne n’a droit de vie et de mort sur la France. Rendez-vous, avec fleurs et bannières, devant le monument place Arnold, à Strasbourg, à 11h30 ce 8 mai.

Jean Gremmel

Cercle des Amis de Jeanne d’Arc

28, avenue de la Paix

67000 STRASBOURG