Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


Hommage rendu à la patronne des français

Fête nationale, officielle depuis 1920, la fête de Jeanne d’Arc a été célébrée ce dimanche en fin de matinée, devant la statue de la « Patronne des Français », à la montée des jardins des Doms. La cérémonie a eu lieu après une messe en l’honneur de la sainte, en la cathédrale Notre-Dame-des-Doms, célébrée par Mgr André Reyne, doyen du chapitre métropolitain.

M. André Rech, président de l’association de Vaucluse pour le Millénaire capétien, a lu le décret instituant la Fête nationale : « sur proposition de Maurice Barrès, la Chambre des députés « bleu horizon », promulgue au « Journal officiel » du 14 Juillet 1920, une loi instituant la Fête nationale de Jeanne d’Arc. Article 1 : la république française célèbre annuellement la fête de Jeanne d’Arc, fête de patrimoine. Article 2 : cette fête a lieu le deuxième dimanche du mois de mai.

Cette cérémonie a eu lieu en présence de Marie-Josée Roig, maire d’Avignon, Mme Coynel, conseillère municipale, des porte-drapeaux, M. Sanna, des retraités militaires de Vaucluse et Arnaud Girard, 14 ans, porte-drapeau de la section de Vaucluse de l’Acuf, avec le concours de membres de la Fanfare à cheval d’Avignon, qui ont joué les différentes sonneries réglementaires. Des gerbes ont été déposées par le maire, Marie-Josée Roig, le comte Pierre de Brion, vice-président de l’association de Vaucluse pour le Millénaire capétien, association qui se donne pour but de « faire connaître l’œuvre des Capétiens et parvenir ainsi à une réconciliation des Français pour une meilleure connaissance de leur passé ».

 

Jean GONNET.

 

Le Dauphiné libéré – Vaucluse Matin

Lundi 14 mai 2001 p.6


 

A L'ECOLE DE JEANNE D'ARC

 


Sous ce titre l'Abbé Lucien NADEAU, prêtre québécois, regroupe une série de ses réflexions sur Sainte Jeanne d'Arc pour laquelle il a une vénération très profonde.

 

Il intitule chacune d'elles : Jeanne et ...

( Jeanne et la confiance - Jeanne et la sagesse - etc...)

 

Par les bulletins à venir, vous connaîtrez l'ensemble peu à peu.

 

Après un premier article dans lequel l'auteur situe Jeanne et son époque, à chaque fois, en quelques mots, l'Abbé Nadeau ouvre pour nous une fenêtre et esquisse le canevas du panorama qu'elle révèle.

 

Reste à s'y accouder, à regarder, à méditer.

 

Sur un plan différent, l'Abbé Nadeau renforce le lien déjà ancien qui unit l'Association Universelle à la Congrégation des sœurs de Sainte Jeanne d'Arc car il est leur hôte à Sillery, près de Québec.

 

Cette communauté a été installée en 1917 par son fondateur le Père Marie-Clément Staub, d'origine alsacienne, à Bergerville (devenue Sillery).

 

Son histoire vous est relatée dans le bulletin n° 145 du 2ème trimestre de 1995.

 

Le père Staub appartenait aux Augustins de l'Assomption.

 

Rappelons-nous que le Frère Pasquerel, l'aumônier de la Pucelle, venait du couvent des religieux Augustins à Tours.

 

Je ne saurais pas vous définir la filiation exacte entre ces deux ordres, s'il y en a une.

 

J. de La Ville Baugé.


 

 

PS : L’Abbé Nadeau nous précise que la reproduction de ses articles est autorisée sans restriction.