Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


Le Mystère de Jeanne d'Arc

Le Père Frédéric KRAEMER, fondateur et directeur d'une confrérie Sainte Jeanne d'Arc (qui a cessé d'exister quelques années avant son décès) nous a laissé quelques extraits d'allocutions sur Jeanne d'Arc.

Nous en commençons la publication avec ce bulletin n°155 et perpétuerons ainsi l'oeuvre engagée par le Père KRAEMER.

 

Les annales historiques du monde offrent peu de figures à la fois aussi attachantes et aussi mystérieuses que celle de Jeanne d'Arc. En dépit des dizaines de milliers de livres et d'articles que sa personne et son destin ont inspiré, cette belle figure de notre histoire de France demeure insaisissable.


Pourquoi ?

Parce que son histoire est celle de l'irruption du divin dans les affaires de ce monde. On croit avoir tout dit sur Jeanne d'Arc, quand on a parlé de Domremy, de Chinon, d'Orléans et de Reims, alors qu'il reste à percer le secret de Dieu, dans la lumière tragique du bûcher de Rouen. Le vrai mystère de cette vie et de cette mort, on ne peut l'approcher que par la foi. Si savant, si perspicace que l'on soit, il est exclu que l'on puisse juger du dehors, en se référant à des principes naturels, ce qui, par définition appartient à un monde supérieur. On ne démontre pas, on n'explique pas le surnaturel, on l'accepte avec l'humilité ou on le nie.

On connaît le rôle historique et les paroles prophétiques de la Pucelle, on ne sait rien, on ne peut rien savoir de ses communications avec le monde invisible, rien savoir des "Voix" auxquelles elle obéissait, lesquelles l'ont conseillée, soutenue, tout au long de sa chevauchée héroïque sur les routes de France.

Une vraie histoire de Jeanne d'Arc ne pourra jamais être écrite, car elle pose à l'esprit humain des problèmes qui ne sont pas du ressort de l'histoire et des historiens, mais de la théologie et de la mystique, un domaine incontrôlable.

Le mystère de Jeanne restera toujours un secret impénétrable. Dieu seul connaît ce secret parce que c'est lui qui en a la clé. Ce qui peut éclairer de quelque lumière le mystère, c'est le souvenir de Jésus-Christ, Fils de Dieu, totalement pur et pourtant mis en croix, chargé de tous les péchés du monde.