Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


Qui est Jeanne d'Arc?

Sur les données les plus sûres dont dispose l’histoire, l’esprit logique peut se poser une question capitale: Jeanne d'Arc est-elle un Ange comme l’ont compris et affirmé ses contemporains émerveillés ? ...Ou est-elle seulement une Sainte comme l’Église a mis cinq siècles à le comprendre et à le proclamer ? ..Ou encore serait-elle simplement une héroïne éblouissante comme l’histoire l’atteste avec éclat en reconnaissant en elle le plus haut modèle des vertus humaines naturelles et surnaturelles, dont le Ciel l’avait comblée ? ...

Tel est le mystère posé depuis son origine du XVème siècle jusqu'à nos jours, par cette jeune paysanne ignorante et pieuse du village reculé de Domremy, devenue brusquement la vierge guerrière en arme s'élançant à cheval l’épée au poing, pour faire basculer sous des charges furieuses, l’histoire de l’Europe hors de son passé médiéval.

Voilà dans son véritable fond l’énoncé du problème posé à la perspicacité des historiens. Tous ont avec une parfaite bonne foi tenté de percer le secret de cette nature unique et mystérieuse. Parvenons-nous aujourd'hui à en éclairer l’énigme ou tout au moins en proposer une approche digne d'elle ? ...

Au premier abord, le thème est assez clair. Les réalités connues, reconnues, indiscutables sont là. Ce sont les données de base. Mais les sources humaines profondes des événements sont complexes, inattendues, déroutantes. Trop de faits sont aussi paradoxaux que merveilleux. Comment les comprendre ? ... Comment les intégrer dans la logique des conceptions ordinaires de notre nature et dans celle de l’histoire ?

C'est là, la pierre d'achoppement de l’honnête chercheur de tous les temps. Avec son admirable simplicité, Jeanne d'Arc échappe à nos critères de jugement applicables à l’humain, car cette épopée bien claire jusque dans ses détails intimes, cache toujours quelque chose d'insaisissable, de déconcertant pour notre logique. Ces mêmes effets avaient frappé ses contemporains. Mais ils les avaient admis et s'y étaient habitués. Ils les avaient acceptés comme des exigences ...car ils les avaient sous les yeux ! ...

La clé de cette énigme existe pourtant. L'histoire en porte témoignage. Mais sa recherche nous impose d'élever nos pensées au-dessus des normes habituelles de notre compréhension. Elle est alourdie par les modalités communes opposant le rationnel et l’irrationnel, autrement dit l’ici-bas et l’au-delà. Une pratique secrète, régissant en une logique complexe le ciel et la terre, est difficile à retrouver, entre l’humain et le surhumain. C'est là que doit se situer l’esprit du chercheur pour demeurer dans ses indispensables audaces sous l’emprise des faits. Voici donc une morale bien compliquée mais qu'il faut accepter. Le véritable progrès est à ce prix.

Sur ces simples considérations préalables, venons-en à notre sujet : Jeanne d'Arc. Ce qui nous intéresse ici c'est l’approche de sa double personnalité : personnalité humaine et naturelle d'une pari, personnalité surnaturelle à caractère angélique jusqu'à l’évidence d'autre part. Ces deux états composants s'établissent chez elle en une symbiose qui en fait à la fois la force et l’apparence, prodigieuse et déconcertante.

Notre dessein actuel est donc de relever dans les épisodes les plus révélateurs et historiquement établis qui sont aussi les plus saisissants de l’épopée johannique, ce qui donne à l’action militaire de Jeanne d'Arc ce caractère d'intervention surnaturelle dans un monde matériel en apparence étranger .

C'est sur des faits concrets que ressort cette continuité, cette logique, cette évidence du surnaturel inaccessible à nos facultés ordinaires sur l’événement que nous avons sous les yeux. De plus, une analyse conduite dans cette optique fait apparaître ce phénomène de symbiose lui-même, dans ses modalités providentielles et ses applications coutumières.

Telle est la tâche, telle est la mission principale de notre « Association Universelle » vouée depuis ses origines à la découverte de la signification surhumaine de notre bien-aimée Pucelle, angélique et guerrière.

René OLIVIER.