Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


Mises au point
Jeudi, 05 Avril 2012 13:36

Mises au point


La Duchesse d'Uzès



La communication du Président OLIVIER sur les œuvres johanniques de la duchesse d'Uzès (1847-1933) a donné lieu à des rectifications de la part d'adhérents informés.



1°) La lettre de Pont à Mousson, envoyée par l'Abbé Léoutre n'appelle aucun commentaire puisqu'elle énonce toutes les précisions.



Monsieur,



Les "Amis de Jeanne d'Arc" N° 158 3ème trimestre 1998, à la page 20, parle d'une statue en fonte de Jeanne d'Arc, qui aurait sa place dans une niche du portail de l'église Saint-Martin de Pont-à-Mousson, due à la duchesse d'Uzès.



Il y a, dans ce récit, une confusion que je m'empresse de vous signaler.



Une statue de fonte du sculpteur en question, surmontait jusqu'en septembre 1944, la tour de la chapelle castrale de la colline de Mousson..

Achetée en 1895, cette statue dominait la ville tout en regardant la ligne bleue des Vosges et la ville de Metz, annonçant à l'Alsace et à la Lorraine alors annexées, le retour à la patrie.



Durant la Grande guerre, les Allemands qui appelaient Jeanne "la sorcière" faisaient tout pour la détruire. Ils n'y parvinrent pas. En  septembre 44, les armées américaines y réussirent, alors qu'ils cherchaient à déloger des guetteurs ennemis qu'on supposait être cachés dans la tour.

La chapelle fut détruite. La statue fut réduite en morceaux : tête, bras et jambes disparurent.



Jeanne, habillée d'un justaucorps, brandissant son épée, se présentait en habit de combat, écrasant du talon le léopard anglais.



Le livre "la Meuse Johannique" (1) paru récemment fait allusion à ces événements à la page 202, note 27.



Je joins à ce courrier le tirage d'une carte postale de la chapelle et une photographie des restes de la statue.



Espérant que ces quelques mots remettront les choses en place et renseigneront les lecteurs, je vous prie de croire à mes salutations les meilleures.



(1) "La Meuse Johannique", intéressant opuscule écrit par l'Abbé Léoutre, à commander chez l'auteur, (15, rue Pasteur 54700 Pont à Mousson). L'annonce vous en était parvenue par un encart avec le bulletin N° 156).



*

*     *



2°) Mademoiselle Cornudet a longtemps habité Mehun sur Yèvre. Intriguée à l'annonce d'une statue qu'elle n'y connaissait pas, elle a entrepris des recherches. L'article, qu'elle s'est procurée, est tiré du bulletin "Les dits du Dormeux" du cercle historique mehunois.



Il rapporte en détail l'histoire mouvementée de la statue. Même si je ne partage pas toutes les opinions émises, je vous transmets intégralement l'article, que vous trouverez dans ce bulletin sous le titre : "La statue de Jeanne d'Arc".    

*

*     *

3°) Enfin, la duchesse d'Uzès, qui signait ses œuvres Manuela, est  célèbre parmi les sculpteurs de son époque. Régine Pernoud et Marie Véronique Clin la citent à la page 353 de leur "Jeanne d'Arc".

Deux de ses statues sont reproduites (figures 171 et 175) dans "Image de Jeanne d'Arc", le catalogue édité en 1974 par l'Hôtel des Monnaies à Paris pour l'exposition, qui y était présentée.

Et sa rubrique y figure, à Manuela, page 281.



La Ville Baugé.