Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


Sanctuaires dédiés à Jeanne d'Arc : Luneville - Margny - Versailles - Verdun - Toul -Avon et Orléans
Jeudi, 05 Avril 2012 13:28







L’EGLISE SAINTE JEANNE D’ARC DE VERDUN (MEUSE)





L’Église Sainte Jeanne d’Arc offre 700 places.



Premier coup de pioche (par Mgr PETIT, évêque de Verdun) le 26 Avril 1962.



Architecte Monsieur Jean Fayeton,

Architecte en chef des Bâtiments Nationaux.

Monsieur ROCHETTE étant Maire

Père Charles LORENTZ, Curé de la Paroisse.



26 Juin 1964 : première Messe à la Crypte de l’Eglise Ste Jeanne d’Arc, par Monseigneur FUCHS, Vicaire Général



9 Mai 1965 : première Messe dans l’église, par le P. Charles LORENTZ.



24 Octobre 1965 : Monseigneur PETIT, ancien Évêque de VERDUN, bénit Jeannette, cloche de 250 Kg donnant le DO. Deux autres cloches donnant comme notes LA et FA, rapatriées d’Algérie, compléteront le carillon.



Dans la nuit de Noël 1965, Monseigneur Pierre BOILLON, évêque de Verdun, bénit la nouvelle église Ste Jeanne d’Arc.

v

L’Église Ste Jeanne d’Arc a été construite en même temps que le quartier dit « Cité Verte », parce que le site était auparavant un espace vert, compris dans les Remparts de Vauban.

v

Église ronde en béton et dont le clocher a la forme d’un étendard. Toute l’architecture oriente le regard vers le chœur, très vaste.



Texte aimablement communiqué par M. L’Abbé Guy LAMOUSSE desservant de la Paroisse Ste Jeanne d’Arc.











Rappel du texte paru dans le bulletin

n° 94 4ème trimestre 1978,

et donné de nouveau dans le Bulletin

n° 150 - 3ème trimestre 1996.





VERDUN - En Juillet 1961, l’abbé LORENTZ fut nommé par Monseigneur PETIT,  curé de la Cité Verte, et dès le mois d’octobre, il bénissait la chapelle provisoire Sainte-Jeanne-d’Arc pour y placer le Saint Sacrement, rassembler les enfants pour le catéchisme et y tenir des réunions.



La Cité Verte, cité jeune, devenait la cité de l’Espérance, et déjà on pouvait dresser le plan de la future église qui doit être terminée d’ici quelques mois.

L’architecte, aux conceptions très modernes, a voulu réaliser une nef hémisphérique de 500 places. Un bandeau vitré placé tout autour de la partie supérieure, semble soutenir la toiture en béton comme une auréole. La nef est adossée à une reproduction de l’étendard de Jeanne déployé qui se déroule jusqu’à trente mètres de hauteur. Il est surmonté d’une croix.



Cette oeuvre, poursuivie par Monseigneur Pierre BOILLON, qui a succédé à Monseigneur PETIT, a pour but de desservir un quartier où, au départ, se dressaient déjà 10 blocs H.L.M., une tour de trente étages et une trentaine d’habitations particulières contenant alors 1 700 habitants auxquels devront s’ajouter par la suite ceux d’une H.L.M. longue de 220 mètres.



L’armée américaine a largement contribué aux travaux d’ouverture du chantier en 1961 et c’est grâce à ses bulldozers que le terre-plein a été nivelé.



Si, après la Deuxième Guerre Mondiale, le commandement américain laissait ses moyens participer à la fondation d’une église vouée à Sainte Jeanne d’Arc, l’attitude des autorités républicaines françaises, à la fin du siècle dernier, était tout à fait opposée à la vénérable Jeanne.

L’hebdomadaire « Le Meusien  », rappelait le 29 Mai 1954 que : le 19 mai 1894 était signé un décret par lequel l’accès des églises catholiques était défendu aux militaires de tous grades et aux fonctionnaires de tout ordre, le jour des cérémonies célébrées en l’honneur de Jeanne d’Arc.







Un article sur la même Église Sainte Jeanne d’Arc de Verdun avait paru, en son temps dans un bulletin de l’Association Diocésaine, qui soutenait l’action lancée pour la construction d’églises dans ce diocèse.



Aux informations précédentes s’ajoutent, avec une autographe de Monseigneur PETIT, la photo de l’Abbé LORENTZ et la silhouette de l’église.



Ces documents nous ont été adressés par Mademoiselle COLLOMBAT qui les a tirés des archives de l’Abbé VIVENOT, promoteur du monument d’Isabelle Romée, érigée sur la paroisse de VOUTHON, dont il était le curé.



Dans le bulletin n°143 - 4ème trimestre 1994 - page 18 - nous évoquions ce monument, son état et les restaurations qu’il nécessitait - Faute de moyens, les travaux n’ont pu être terminés et le monument continue à se dégrader.



Adresse : - Association « Isabelle du Monument  : Une maman ! comme c’est grand ! » Presbytère - 55130 VOUTHON HAUT.