Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


La statue de Manhattan
Jeudi, 05 Avril 2012 13:13



LA STATUE DE MANHATTAN



Depuis quelques années déjà une de nos fidèles adhérentes, parodienne, nous avait raconté sa surprise et son éblouissement devant : "... une magnifique statue de Jeanne d'Arc dans un square très fleuri descendant en pente douce jusqu'au bord de l'Hudson."

Malgré la veine poétique et deux bonnes photos, l'ensemble me paraissait bien mince pour étoffer mon commentaire.



Photo nous venant de Paray le Monial



La patience, quand elle n'est pas seulement un rideau commode pour masquer l'inaction, porte parfois de beaux fruits.



Une adhérente, non moins fidèle mais cherbourgeoise cette fois, nous envoyait un article de "L'Illustration" sur ce monument.



Le fil était renoué ! j'avais là matière à interroger avec quelque précision notre correspondant, français, de New-York, qui, obligeamment, nous a renseigné d'après les meilleures sources locales (1)



Mais voilà en quels termes "L'Illustration" salue l'inauguration du 6 décembre 1915.



La statue de Jeanne d'Arc a New-York

Nos amis d'Amérique viennent de rendre à notre héroïne nationale un hommage dont tous les cœurs français seront profondément touchés. Une magnifique statue de Jeanne d'Arc a été inaugurée à New-York, le 6 décembre, à la suite d'une souscription publique, près de la rive de l'Hudson, sur le Riverside Drive. L'initiative de cette manifestation de sympathie revient à M.J. Sanford Saltus, dont toutes les oeuvres françaises ont pu si souvent apprécier la générosité. M.J. Sanford Saltus, président d'honneur du comité, donna lecture d'une dépêche  du président Wilson, dont voici un passage : "Jeanne d'Arc est une de ces figures idéales de l'Histoire vers lesquelles se tourne la pensée patriotique d'un peuple pour trouver son inspiration. En elle semble s'être incarné le pur enthousiasme, source pour tous d'héroïsme et de poésie. " En témoignage de gratitude, le gouvernement français a adressé aux organisateurs un certain nombre de nos monnaies, ainsi que des médailles frappées à l'effigie de Jeanne d'Arc ou se rapportant à l'histoire de nos relations avec les Etats-Unis. Scellées dans le socle de la statue, où ont été encastrés déjà des débris de pierre provenant du cachot de Jeanne à Rouen  ainsi que de la cathédrale de Reims, ces monnaies et médailles commémoreront notre reconnaissance envers les amis d'Outre-Atlantique chez lesquels l'attachement pour la France demeure une tradition aussi sacrée que la fidélité commune des deux peuples aux mêmes principes de liberté.



L'illustration - 25 Décembre 1915





(1) Donald Martin REYNOLDS  - Monuments ans Masterpieces : Histories and Views of public sculpture in New-York City - New-York - Macmillan - 1988 -

- The New-York Times du 21 Novembre 1999- Article de Colin MOYNIHAN, sénateur très écouté au Congrès.



Photo nous venant de Cherbourg (L'Illustration - 1915)



Siuée dans le Riverside Park (93ème rue-Ouest) le monument de Jeanne d'Arc avoisine une école secondaire privée qui porte aussi son nom.



L'inauguration de la statue (du 6 ou du 16 Décembre 1915, selon les auteurs) voulait

rappeler le 500ème anniversaire de la naissance de l'héroïne, en même temps qu'affirmer la solidarité du peuple New-Yorkais avec celui de France, alors en guerre contre l'Allemagne.



L'Ecole privée Jeanne d'Arc, elle, a été construite en 1940.



Ses archives n'expliquent pas précisément pourquoi elle a reçu ce nom, mais son époque permet de comprendre qu'une fois de plus, les habitants de New-York se sentaient unis aux Français.



Financée, donc, par une souscription, gérée sous la férule de J. Sanford Saltus, la statue fut sculptée par Anna Vaughan  Hyatt

(devenue Madame Archer Huntington en 1923).



Outre ses qualités artistiques, qui valurent à son sculpteur un succès considérable, la statue devint aussi un symbole.



Henry J. Stern, de la Commission des Parcs, proclamait : "Hyatt a fait face à l'opposition de bon nombre de sculpteurs masculins plus âgés qu'elle. Elle a refusé toute assistance masculine dans cette création. Voilà notre première statue d'une femme par une femme et nous en sommes extrêmement fiers".



L'artiste s'est inspirée de Donatello et de Verrochio, remontant aussi à une source médiévale très renommée, érigée en 1330, la statue équestre du seigneur de Vérone : Cangrande Della Scala, notamment protecteur et ami de Dante.



Elle fut aussi influencée par les représentations de la Pucelle, bien plus récentes, de Paul Dubois et d'Emmanuel Frémiet.

Le succès de la "Jeanne d'Arc" de Hyatt fut considérable aux Etats-Unis comme à l'étranger. Pour cette statue, qui avait obtenu une mention honorable au salon de 1910, Anna Vaughan Hyatt fut élevée par le Gouvernement français au grade d'Officier des Palmes Académiques. Par la suite elle fut faite Chevalier de la Légion d'Honneur.



En 1922, une réplique de cette statue fut installée à Blois.



Le socle de Riverside Drive, en granit, est dû à l'architecte John Van Pelt.



Le site a été choisi pour son arrière plan de feuillage et, faisant face à l'Hudson, Sainte Jeanne d'Arc fixe son regard sur la croix formée par la garde de son épée tendue vers le ciel, implorant le soutien de Dieu.



En conclusion, souvenons nous des inscriptions portées sur le socle de la statue de San Francisco. Elle nous apprenaient le don fait par Archer  Huntington.



Elle nous révélaient le nom du sculpteur de la statue : Anna Hyatt Untington. L'examen des photos ne laisse aucun doute.



La statue de San Francisco et celle de Manhattan sont la réplique l'une de l'autre.



(cf. le bulletin n° 165 - page 10)



J. de La Ville Baugé.



Statue sur la terrasse du Palais de la Légion d'Honneur, à San Francisco.