Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


L'église Sainte Jeanne d'Arc de Versailles
Jeudi, 05 Avril 2012 12:53







« A NOS LECTEURS...  »




Il serait souhaitable que soient recensées les églises, paroissiales ou non, et les chapelles vouées à Sainte Jeanne d’Arc, en France comme à l’étranger.

Ceux de nos lecteurs, qui en connaîtraient, voudrait-ils bien nous les situer géographiquement avec précision, en ajoutant, si possible, une brève notice. Notre bulletin en informera les autres adhérents.

J.V.B.





A Versailles



La Paroisse Sainte Jeanne d’Arc (d’après les notes affichées pour l’information des visiteurs) située rue Jules Raulin, l’Eglise Jeanne d’Arc a été solennellement bénie le 6 Janvier 1920 par Monseigneur Gibier, Evêque de Versailles de 1906 à 1931.

- Elle répond d’abord à un besoin de l’époque. Les autres églises étant éloignées de ce quartier, qui s’est beaucoup développé, elle  devient église paroissiale.

- Surtout, elle est votive.



En 1914, les Allemands approchent des portes de Paris. Le 31 Août, l’Évêque, se souvenant de la mission providentielle de Jeanne d’Arc en faveur de la France, forme le vœu de lui élever une église si, par son intercession, Versailles était préservée des catastrophes de la guerre.



Le 25 Décembre 1918, Monseigneur Gibier rappelle aux Versaillais leur engagement et, en quelques semaines, sous la direction architecturale de Monsieur GUILBERT, est érigée une église provisoire en bois.



Elle n’est encore que l’Église Jeanne d’Arc, c’est cinq mois plus tard, le 16 Mai, que sera canonisée sa Patronne. (1)



Enfin cette église est commémorative. Selon la volonté expresse de son Évêque, elle garde le souvenir de tous les versaillais morts au champ d’honneur de 1914 à 1918.

Plus tard ce souvenir sera étendu à ceux de la deuxième Guerre Mondiale puis aux versaillais tombés en Indochine et en Algérie.



L’Église définitive de la Paroisse Sainte Jeanne d’Arc, dont la première pierre a été posée le 30 Mai 1923, sera construite par le même architecte et bénie le 31 Mai 1926.



Curé fondateur de la Paroisse, l’Abbé SUBTIL (1866-1942) avait été Aumônier de la Marine et avait combattu aux Dardanelles.

C’est à lui que le bâtiment doit ce style byzantin, qui en fait sa principale particularité avec la toile marouflée qui occupe tout le fond du chœur.



Elle représente Jeanne d’Arc en gloire, accueillie par les trois Saint et Saintes, ses guides.

Trois autres scènes montrent : Jeanne au milieu de ses moutons écoutant ses voix, le sacre, le bûcher.

Cette oeuvre a été peinte en 1934 par Henriette Lebon-Delore, élève de Maurice Denis.

En 1970 était célébré le cinquantenaire de la fondation de la paroisse, qui se concrétisait par un pèlerinage à Domrémy.



La Ville Baugé



(1) La deuxième carrière de Jeanne d’Arc :

- 27 Janvier 1894 - Vénérable-par sa Sainteté Léon XIII

- 13 Décembre 1909 - Bienheureuse-par sa Sainteté Pie X

- 16 Mai 1920 - Sainte-par sa Sainteté Benoît XV

- 2 Mars 1922  - Patronne secondaire de la France-par sa Sainteté Pie XI





NOTE

Les morceaux choisis de diverses origines, cités dans notre bulletin 144 sous le titre : « Jeanne d’Arc au travers de quelques auteurs », étaient tirés de l’article de Monsieur Marco MARKOVIC, intitulé « Jeanne d’Arc dans la littérature française », paru dans l’Astrolabe - Université libre - N° 70 en 1982.

Ces extraits ont été reproduits avec l’autorisation donnée aimablement par la direction de la revue.