Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc



Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris


Email : mairep@gmx.fr


Tél. : 06.80.72.72.77

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


A sainte Jeanne d'Arc
Jeudi, 05 Avril 2012 11:34


A SAINTE JEANNE D'ARC





Des marches de Lorraine au bûcher de Rouen,

Telle une souveraine tu survoles le temps.

Humble paysanne d'un lieu très retiré,

Fille de Jacques d'Arc, d'Isabelle Romée,

Rien ne pouvait présager une vie d'aventure,

Cet environnement n'annonçait telle augure.

Vint ton adolescence et tes voix te hélèrent :

Des malheurs de la France, son douloureux calvaire,

La guerre de cent ans, le pays occupé

De par les Bourguignons, leurs amis les Anglais.

« Jeanne quittes ce lieu, va délivrer la France,

Redonnes à nos armées espoir et confiance,

Conduis le Dauphin Charles par beaucoup ignoré,

Au berceau de ses pères pour y être sacré » !

Malgré ses réticences, tu vainquis Baudricourt

Qui t'offrit une escorte pour chemin sans retour.

Tu reconnus le Prince vêtu de faux atours,

Lui dévoilas des faits, seuls à sa connaissance.

Tes desseins, tes paroles lui donnent l'Espérance.

Avec de rudes chefs te voici donc guerrière,

Leur imposes le respect, leur apprends la prière.

Tu marches au combat, tu délivres Orléans,

Fais respecter les morts, fais comprendre aux vivants

Que la guerre est toujours cruelle et meurtrière

Et que dans le combat nul ne doit outrager

La conscience humaine et doit la respecter.

Victoire après victoire, tu conduis donc à Reims

Le gentil Dauphin Charles pour le sacre Divin.

Par cet auguste geste ta mission s'accomplit.

Tu continues la lutte soutenue et suivie

Pour délivrer la France et qu'ainsi s'accomplisse

L'annonce par tes voix du prochain sacrifice

Qui va, tôt donner, pour ton Dieu, pour la France,

Leçon de courage, de vertu, entière obéissance

Qu'un 'serviteur du Christ doit donner ici-bas

Lorsque la destinée lui impose le choix.

Jeune fille mystique, âme privilégiée

Que l'évêque CAUCHON à mort fit condamner,

Tu fais ressurgir ce dévouement suprême

Qui est une leçon, révélant à nous-mêmes,

Cette unique grandeur qui devrait ici-bas

Compter dans toute vie: la Patrie et la Foi.