Association Universelle des
Amis de Jeanne d'Arc

Adresse : 85 rue Petit - 75019 Paris
Email : mairep@gmx.fr
Tél. : 06.80.72.72.77

Statue

Fondée en 1953.

Le général Weygand en assure dès le début, une présidence d'honneur active et efficace.

 

But de l'association

Présenter une image complète et exacte de Jeanne d'Arc dans un esprit strictement culturel

Son action Recherche, Diffusion Liaison avec les pays étrangers


Jeanne de l'histoire à l'écran
Mardi, 13 Mars 2012 23:17

Si l’authentique Jeanne d’Arc reste, sur bien des points, une énigme tant pour les historiens que pour les
théologiens, le personnage lui-même n’a cessé de fasciner. Guérillero, patriote ou sainte, républicaine ou royaliste,
laïque ou catholique, agent secret, martyre, victime d’imposture ou d’hallucinations, la Pucelle d’Orléans a été
accaparée de tous côtés. Dès l’invention d’Edison et des frères Lumière à la fin du XIXe
siècle, cette fascination
s’est transmise à la caméra. Les spectateurs se souviennent bien sûr de Renée Falconetti, d’Ingrid Bergman, de
Jean Seberg, de Sandrine Bonnaire et, récemment, de Milla Jovovich. Mais c’est le dessus du panier. Qui sait
que la vaillante Lorraine a été incarnée plus de cent fois sur le grand et le petit écran  ? Parmi ses interprètes, on
découvre Alida Valli, Hedy Lamarr, Michèle Morgan, Julie Harris, Liselotte Pulver, Geneviève Bujold, Marthe
Keller. L’industrie cinématographique l’a maintes fois récupérée idéologiquement  : Adolf Hitler en a fait le porte-
drapeau de la révolution nationale-socialiste, et même le cinéma soviétique s’est penché sur la bergère en armes.
En plus des longs métrages de cinéma, cet ouvrage réunit pour la première fois les quelque 70 téléfilms et
dramatiques que la télévision a consacrés à Jeanne dans le monde entier. Le petit écran véhicule notamment des
images de Jeanne provenant des adaptations littéraires, de l’opéra, du musical, du ballet, du cinéma expérimental
et même du dessin animé  !  C’est cette galerie polychrome et polymorphe, miroir combien révélateur de notre
temps, que ce livre déchiffre en étudiant la genèse, les motivations, le tournage et l’accueil des films, sans oublier
le contexte politique ou artistique qui les a vus naître et qui a présidé à leur réalisation. La représentation de la
chronique médiévale se confond ainsi inextricablement avec l’histoire contemporaine.
Hervé Dumont, né en 1943, directeur de la Cinémathèque suisse à Lausanne de 1996 à 2008, est l’auteur de
plusieurs monographies de cinéastes telles que Robert Siodmak, le maître du film noir, William Dieterle ou Frank
Borzage, Sarastro à Hollywood (Prix Simone Genevois, Paris 1993), ainsi que d’une encyclopédique Histoire
du cinéma suisse, 1896-1965 (Prix de la critique historique du cinéma, Perpignan 1988). Son récent ouvrage,
L’Antiquité au cinéma. Vérités, mensonges et manipulations, a obtenu le Prix du Syndicat français de la critique de
cinéma (2009).
ISBN: 978-2-8289-1270-3
FAVRE  Jeanne d’Arc – de l’histoire à l’écran      Hervé Dumont